Pneu hiver, pneu neige : 5 choses à retenir

Pneu hiver ou pneu neige ? Quand, pourquoi, comment, à quel prix ? Les idées reçues sont nombreuses et au vu de la température extérieure, il est grand temps de faire le tour des pneus hiver en 5 points. A lire avec des moufles.

 

1. Pneu hiver ou pneu neige ?

En hiver, on chausse des pneus hiver : ils ont été conçus pour garder leurs performances à très basse température. Ils sont effectivement plus efficaces dans la neige grâce à leurs sculptures profondes qui assurent une bonne motricité.

Verdict : « pneu neige » est un abus de langage. On monte les pneus hiver à partir de 7°C même s’il ne neige pas !

 

2. 2 ou 4 pneus hiver ?

Le train avant assure la motricité pour une traction, la direction du train arrière ne se contrôle pas, a fortiori dans les virages.

Verdict : monter seulement 2 pneus hiver au lieu de 4 représente un risque réel de glissade.

 

3. Une dépense supplémentaire ?

En alternant pneus été et pneus hiver, leur durée de vie est doublée. Sur le long terme, il n’y a pas de coût supplémentaire.

Verdict : à prix égal, il est bien plus prudent d’utiliser les pneus hiver plutôt que de rouler toute l’année avec des pneus été.

 

4. Comment stocker ? Où ?

Les pneus été peuvent hiberner au sec. Notez leur position, puis entreposez-les verticalement en les tournant un peu chaque mois pour éviter de les écraser.

Verdict : à l’abri, verticalement. SI vous ne disposez pas de place suffisante à votre domicile, un service de gardiennage existe chez les monteurs professionnels.

 

 5. Comment reconnaître un pneu hiver ?

Les marquages M+S ou le logo « flocon sur fond de montagne » confondent les utilisateurs et nombreuses sont les discussions sur le net.

Verdict :  le logo 3PMSF vous garantit un véritable pneu hiver

  4 commentaires pour “Pneu hiver, pneu neige : 5 choses à retenir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *