Environnement

Un pneu de grande marque peut parfois durer 2 fois plus qu’un pneu bas de gamme et vous faire économiser plusieurs dizaines d’euros sur la consommation de votre véhicule grâce à une plus faible résistance au roulement. Consommer moins c’est autant de rejet de CO2 en moins. Ex : une différence de consommation diesel de 0,2Litre/100km équivaut en moyenne à 212kg de CO2 en moins sur 40.000 km ! La note globale “environnement” a été calculée à partir des tests de durée de vie et de consommation d’essence.

Le saviez-vous ?

Des pneus sous gonflés entraînent une usure prématurée, une consommation accrue de carburant mais aussi un risque pour votre sécurité. Un sous gonflage de 20 % entraîne une surconsommation d’essence de 4% et une usure de pneu d’environ 16%. Vérifiez donc régulièrement votre pression : au moins une fois par mois !

Durée de vie (Usure)

La durée de vie d’un pneumatique peut être très variable. Dans l’hypothèse d’une moyenne de 50 000 kilomètres, les extrêmes peuvent se situer entre 10 000 et 100 000 km soit un rapport de 1 à 10. Cette étonnante étendue dépend essentiellement des conditions d’usages : style de conduite, vitesse, type de route empruntée, caractéristiques véhicule, revêtement routier, charge transportée, … Mais elle dépend aussi de la performance intrinsèque des pneus et de leur entretien. La longévité a été testée sur des machines qui permettent de calculer l’usure en simulant les kilomètres parcourus.

Le saviez-vous ?

Les pneus avant et arrière s’usent généralement à un rythme différent, surtout sur les véhicules à traction avant. On peut donc retarder leur remplacement si on les permute. Pour augmenter la durée de vie de vos pneus, évitez les freinages et les accélérations brutaux.

Consommation d’essence

La consommation d’essence se mesure par la résistance au roulement.

Le pneu se déforme pour épouser la route : il développe une aire de contact par laquelle passent tous les efforts du pneumatique : accélérer, freiner ou encore prendre des virages. Ces déformations provoquent une dissipation d’énergie, qui se traduit par une force opposée à la marche du véhicule : c’est la résistance au roulement !

La résistance au roulement est mesurée sur une machine équipée d’un rouleau qui entraîne le pneu à la vitesse choisie pour la mesure. La machine mesure alors l’effort nécessaire pour maintenir le pneu en mouvement (en kilowatt par roue) : c’est-à-dire la force de résistance au roulement.

Le saviez-vous ?

Certaines grandes marques de pneus ont développé des technologies capables de vous faire économiser de l’argent en réduisant fortement la résistance au roulement. Vous découvrirez ainsi qu’un pneu qui paraît relativement cher à l’achat n’est pas forcement le plus cher à l’usage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *