Pour ou contre le pneu toutes saisons ?

Firestone a révélé son pneu Multiseason lors du dernier Salon de Genève. Il rejoint désormais le club des manufacturiers qui proposent des profils toutes saisons et relance à l’occasion le débat sur l’utilité de ces pneus hybrides. A l’approche de l’automne, il est pertinent de se pencher sur la question avant d’envisager cette alternative au couple pneus été/hiver : pour ou contre le pneu toutes saisons ?

 

Le choix du pneu toutes saisons

pneu-firestone-multiseason au salon de genève

Petite révision de rentrée : le pneu toutes saisons (ou all season, 4 saisons, etc) est un pneu adapté à l’été et à l’hiver, généralement efficace sous la pluie et utilisable sur route enneigée.

Contrairement à d’autres pays européens, la législation française n’impose pas de profil de pneu particulier pour une période précise du calendrier. Malgré cela, les conditions climatiques changeantes imposent parfois le recours au pneu hiver, et il n’est malheureusement pas possible de s’adapter immédiatement à une tempête de neige à moins de disposer de 4 roues complètes de rechange dans son véhicule. Nous gardons tous en tête ces images d’autoroutes bloquées, nul besoin d’en rajouter.

 

Les avantages

 

Economie ?

Le pneu toutes saisons représente une alternative au changement de pneus été-hiver en dispensant l’automobiliste d’investir dans deux jeux de pneus ; encore faut-il bien calculer son coup (son coût) en prenant en compte tous les paramètres dont la durée de vie des pneus, car il n’est pas toujours certain que le choix soit gagnant. Munissez-vous d’une calculette au préalable !

 

Couple pneus été/hiver Pneus toutes saisons
Coût total 8 pneus été/hiver  Coût 8 pneus toutes saisons
Coût 2 permutations été/hiver/an
OU
Coût total 8 roues complètes été/hiver
Total rapporté /durée de vie été/hiver  Total rapporté /durée de vie

 

Le résultat dépend en partie du choix des pneus, mais également de l’usure. A ce titre, il est peu évident de vous proposer un exemple type qui puisse faire pencher la balance d’un côté comme de l’autre. L’économie sera réalisée lorsque l’achat de 8 pneus toutes saisons vous reviendra moins cher que l’acquisition de 4 pneus été 4 pneus hiver utilisés jusqu’au bout, en incluant le coût des permutations saisonnières (ou celui des jantes supplémentaires).

 

Adapté aux changements soudains

photo de pluie sur l'autoroute prise dans une voiture

Mieux adapté que le pneu été aux intempéries, le pneu toutes saisons constitue une sécurité supplémentaire contre les risques d’aquaplaning lors de pluies torrentielles soudaines ou pire encore, lorsque la neige s’invite en force sur la route sans crier gare.

Son utilisation est a priori rassurante pour le conducteur, mais ce choix doit être fait en connaissance de cause : il y a des limites.

 

Les limites

 

autoroute bloquée par la neige

 

Ce n’est pas un pneu hiver

Tout d’abord, des études menées par le Lab des usages routiers de Michelin ont montré que la majorité des automobilistes qui déclarent réduire leur vitesse et redoubler de vigilance lors de brusques intempéries ne modifie en rien leur conduite dans la réalité : cela signifie qu’il revient aux pneumatiques – dernier maillon du système de freinage – de compenser cet excès de confiance en assurant une réponse adaptée. Les pneus toutes saisons sont en général plus performants contre l’aquaplaning et assurent une traction correcte sur la neige, mais restent pour la plupart en-dessous des capacités des profils hiver dans des conditions rudes. C’est pour cette raison qu’il serait imprudent de s’aventurer en haute montagne en plein hiver sans s’équiper de véritables pneus hiver.

 

Ce n’est pas un pneu été

En été et contre toute attente, près de 80% des accidents se produisent sur sol sec. Or, les résultats des tests indépendants ont montré que les pneus toutes saisons rivalisaient rarement avec leurs homologues « été » dans l’épreuve de la plus courte distance de freinage sur sol sec. Cette valeur n’étant pas disponible sur l’étiquetage européen du pneu que nous trouvons sur chaque produit, nous pouvons nous imaginer – à tort –  qu’un pneu qui freine très bien sur sol mouillé freine forcément très bien sur sol sec. Pour finir, les pneus toutes saisons qui sont souvent dérivés de pneus hiver ont tendance – de par la tendresse de leur gomme – à s’user davantage sur le bitume de l’été.

 

Au final : pour ou contre les pneus toutes saisons ?

L’économie réalisée par l’acquisition de pneus toutes saisons n’est pas toujours évidente, surtout si on prend en compte la durée de vie des pneus sur le long terme. Leurs adeptes mettent en avant la tranquillité, les changements saisonniers et leur coût en moins. Les réticents quant à eux pointent du doigt les performances mitigées de ces pneus qui seraient « moyens partout, bons nulle part « .

Ceci étant dit : si vous habitez une région au climat tempéré (ni torride ni glacial) et que vous n’allez pour ainsi dire jamais dans les montagnes enneigées ; si vous avez l’habitude de rencontrer de réelles périodes pluvieuses, le choix du pneu toutes saisons est tout à fait raisonnable, d’autant plus si vous ne comptez pas investir tout de suite dans 2 jeux de pneus été/hiver.

Si vous avez lu l’article en entier, vous me comprendrez si je résume ma réponse en 2 mots : oui, mais.

 

A lire également :

Cinturato All Season

Crossclimate, le pneu été certifié hiver

 

 

 

  12 commentaires pour “Pour ou contre le pneu toutes saisons ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *